Bitcoin vs Bitcoin Cash, quelle différence ?

La guerre du Bitcoin

Depuis quelques mois, Bitcoin et Bitcoin Cash se livrent une lutte acharnée afin de se poser chacun comme « Bitcoin officiel ».

Bitcoin vs Bitcoin Cash

Le Bitcoin, apparu en 2008 est aujourd’hui la crypto-monnaie de référence. Cette notoriété attire les convoitises d’autant plus que son réseau connait quelques engorgements liés à son succès. Pour rappel, toutes les 10 minutes un bloc de transaction est confirmé par le réseau bitcoin et ajouté à la blockchain. Ce bloc représente aujourd’hui un volume de données de 1mo.

Le Bitcoin cash, soutenu par ses partisans comme un Bitcoin « scalable ». Il doit permettre une plus forte démocratisation de son utilisation en corrigeant l’engorgement du réseau. Il devrait, théoriquement, autoriser un grand nombre de transactions pour un coût dérisoire. Cependant, dans les faits, Bitcoin cash n’est qu’une copie ratée de Bitcoin… L’amélioration proposée par Bitcoin cash est d’augmenter la taille des blocs de sa blockchain à 8mo en espérant valider 8 fois plus de transactions qu’actuellement.

Certes, dans l’état actuel, grâce au bloc de 8mo, plus de transactions peuvent être réalisées et le réseau est donc plus rapide. Mais Bitcoin cash n’a pas autant d’utilisateurs que l’original. Rien ne permet d’affirmer qu’avec autant de transactions, Bitcoin cash puisse les gérer de manière plus efficace.
De plus, un bloc à 8mo ne résout pas le problème, il le remet à plus tard. Que se passera-t-il quand il sera jugé trop petit de nouveau ? Augmenter à 16mo ? Puis 32 ?

Le vrai et le faux

Il faut savoir que cette mauvaise copie a été lancé suite à une divergence d’opinion entre la communauté de développeurs du Bitcoin et les sociétés de minage de crypto-monnaies.

D’un coté, les développeurs veulent conserver l’esprit originel du Bitcoin  avec une forte décentralisation pour une plus grande liberté des utilisateurs. De l’autre les mineurs de crypto-monnaies veulent maximiser leurs profits et centraliser la technologie Bitcoin afin de contrôler son évolution.

Car la mise en place de blocs à 8mo entraine une augmentation 8 fois plus rapide de la taille de la blockchain. Avec 144 blocs par jour, ça fait 1,152go de données de plus par jour à stocker. C’est gigantesque. Sur une année cela représente plusieurs centaines de To de données. Qui va pouvoir stocker un tel volume de données à long terme ? Pas les particuliers. Uniquement les entreprises ayant de gros moyens matériels et financiers ce qui va créer une centralisation de la blockchain, et donc une prise de pouvoir à terme par ceux pouvant l’héberger.

Enfin, pour résumer voici les principales limites de Bitcoin cash :

  1. pas de Segwit ni d’améliorations futures de scalabilité ;
  2. ne pourra pas adopter des solutions de scalabilité « off-chain » comme le Lightning Network ;
  3. ne possède pas d’écosystème ni de communauté favorable ;
  4. est principalement soutenu par les mineurs chinois qui veulent imposer leur vision afin d’augmenter leurs profits ;
  5. Entraînera une centralisation du système à long terme qui le ramènera à un statut de monnaie traditionnelle, contrôlée par une autorité.

Comme vous l’aurez compris, notre préférence va clairement pour le Bitcoin ! 😉